nuage.blog4ever.com

nuage.blog4ever.com

"> Les douleurs de mon âme


Laura

 

 

14907156_1471548272871732_4012802879462356900_n.jpg




On l'ignore , on la laisse

On l'oubli , on la blesse

  Elle oublie , elle pardonne

  Elle apaise , elle console

 

Elle aime , elle donne

 

  Elle écoute , elle rassure

  elle sourit , elle assure

  elle parle , elle calme

  elle apaise  ,elle console

 

Elle aime , elle donne

 

Mais elle dans le silence de la nuit ,  

Elle pleure ,elle crie ,  

Elle a mal aussi.

Nuage


01/04/2015
0 Poster un commentaire

Mirage d'un bonheur

090925053612619780.gif

 

 

 

Des pleurs silencieuses
Sur une pensée douloureuse
dans mon coeur un pincement
qui s'installe doucement

un regret s'installe
Sur une illusion banale
d'un amour non construit
sur un rêve qui s'enfuit

une caresse m'a effleuré
sur de doux rêves dorés
Des songes en couleurs
Mirage d'un bonheur.

Nuage


31/03/2015
0 Poster un commentaire

Les larmes (2/2015 )

 

 

43shdx0m.gif

 

 

toutes les douleurs de mon âme,

 Toutes ces pleurs qui me désarment,

tel le vent soulevant les vagues , je n'ai pas pu les retenir

je ne voulais pas mais les larmes exigeaient de venir

 D'abord comme une fine pluie douce et chaude

coulant sur mes joues de mes yeux émeraude

et mourant sur ma bouche

vaincues, petite escarmouche

puis un torrent de pleurs

un trop plein de mon coeur

des grosses larmes ont coulé

comme des petits rouleaux sur une mer déchainée

venant mourir sur les rochers. me laissant vide , abandonnée

tel le vent soulevant les vagues , je n'ai pas pu les retenir

je ne voulais pas mais les larmes exigeaient de venir.

Nuage

 


17/03/2015
0 Poster un commentaire

toutes les douleurs de mon âme;

 

882dcaa0.jpg


 

Toutes les douleurs de mon âme;
Tous ces pleurs qui me désarment, tel le vent soulevant les vagues,
 je n'ai pas pu les retenir
 je ne voulais pas mais les larmes exigeaient de venir
D'abord comme une fine pluie douce et chaude
 coulant sur mes joues de mes yeux émeraude
et mourant sur ma bouche
 vaincue, petite escarmouche
 puis un torrent de pleurs
un trop-plein de mon coeur
 des grosses larmes ont coulé
comme des petits rouleaux sur une mer déchainée
 venant mourir sur les rochers.
me laissant vide, abandonnée
tel le vent soulevant les vagues, je n'ai pas pu les retenir
 je ne voulais pas mais les larmes exigeaient de venir.
Laura


05/10/2015
0 Poster un commentaire